Pourquoi la Modest Fashion est bonne pour la poubelle ?

Pourquoi la Modest Fashion est bonne pour la poubelle ?

Modest Fashion, définition : tout et rien. Si l’on clame haut et fort l’impartialité de la Modest Fashion dans le monde de la mode, au final, elle n’a de sens que si sens, veut-on bien lui donner. L’être humain adore se mettre dans des cases mais refuse tout autant de les incarner, prônant la neutralité.

Les marques se l’ont approprié, les modeuses l’ont démocratisé mais cela ne suffit pas pour lui donner du poids si ce n’est dans un sens économique. Est-ce vraiment pour cette raison que vous et moi parlons de Modest Fashion (MF) ? Pour l’argent ?

Oui, on ne va pas se mentir, il faut bien gagner sa vie. Et si l’on peut gagner des sous en faisant ce que l’on aime alors jackpot ! Ce n’est pas donné à tout le monde.

Dans cet article, je vais vous exposer les différents faits qui me dérangent littéralement dans la Modest Fashion et pourquoi un renouveau est plus que nécessaire, surtout après la période Covid.

La mode modeste est-elle éthique et durable ?

Modest Fashion n’est pas synonyme de mode éthique

Je me souviens qu’à la montée de la Modest Fashion en France en 2018, elle se distinguait essentiellement par cette notion d’éthique tenue par les petites mains travaillant d’arrache-pied à l’arrière fond de leur boutique. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Inutile de m’étaler dessus. Plusieurs petits commerces ont vu le jour sous le label Modest Fashion. Forcément, c’était plus vendeur et cela, au détriment même de la MF. L’essence de la MF, ce qui la distinguait de la mode traditionnelle était ses valeurs éthiques. Aujourd’hui, on peut trouver des voiles tous droits venus d’Ali Express vendus sous le label MF.

Le label MF est beaucoup plus vendeur et fourre-tout que les termes « vêtements islamiques ». Aujourd’hui, on retrouve des marques revendiquant la Modest Fashion sans prendre en compte l’éthique. Des vêtements dont les vendeurs/vendeuses ne connaissent même pas le procédé de leur fabrication ni leur origine.

Gagner sa vie oui, mais limiter la Modest Fashion en tant qu’industrie (très porteuse) et sans être porteuse de message noble, quel dommage !

La Modest Fashion est-elle éthique et responsable ?

N’épargnons pas les grands du marché dont le fond de commerce est basé sur la fast fashion et qui ont tout simplement transformé la Modest Fashion en la Modest Fast Fashion.

Qu’est-ce que la fast fashion ?

La Fast Fashion a commencé à émerger dans les années 90. C’est un concept où le renouvellement constant des vêtements devient plus important, au détriment de leur qualité.

Aujourd’hui, en faisant de la Modest Fast Fashion, on en reste au même point : production en quantité, non-respect des humains et des animaux, pollution de la planète.

Cela dit, arrêtons de cribler l’industrie du textile. Les consommateurs y sont aussi pour quelque chose. Les chiffres montrent que 57 % des impacts négatifs portés par le vêtement sont du aux consommateurs. Cela signifie qu’en tant que consommateur, on peut très vite passer du stade de passif au stade de l’actif en agissant directement sur les vêtements que nous faisons rentrer dans nos placards.

Quelles sont les marques de fast fashion ? Téléchargez la liste pour le savoir

Les règles de sélection des mannequins

Au fur et à mesure de la montée de la Modest Fashion en France, il y a bien une chose que j’ai remarqué : les mannequins possédaient les mêmes caractéristiques que ceux de la mode traditionnelle.

A-t-on déjà vu un mannequin handicapé porter des habits modestes ? Pas à ma connaissance. Peut-être qu’il en existe mais sans doute peu sinon, l’image aurait fait du bruit sur les réseaux…  La MF se veut inclusive et pourtant, elle n’a pas l’air d’inclure tout le monde…

Dans tous les cas, il est regrettable de voir et d’accepter une chose : la beauté est plus vendeur et les critères de beauté sont pointilleux.

Les mannequins Modest Fashion emprunte les caractéristiques de ceux de la Fast Fashion
Kuhala Lumpur Fashion Week

Le rôle des influenceuses dans la Modest Fashion

Alors que dire des influenceuses ?

Bien qu’aujourd’hui, le mannequinat a, dans certains cas, été remplacé par les influenceuses sur les réseaux sociaux, il est regrettable de constater que celles-ci ne renvoient pas toujours le bon message. En effet, elles nourrissent le cercle vicieux de la fast fashion en poussant à la surconsommation à coup de code promo et bien plus encore. Je m’explique…

La Modest Fashion a principalement été promue grâce aux hijabistas aka influenceuses sur le web et les réseaux. Aujourd’hui, on connaît tant bien que mal l’exploitation des ouïghours dans la fast fashion pour ne citer que cet exemple (puisqu’il fait beaucoup de bruit en ce moment).

Ces mêmes influenceuses vont soutenir cette population et reposter sur leur compte, les atrocités qu’elle subit pour montrer leur aberration, mais continueront de consommer (et faire consommer) en postant des photos de vêtements issus de la fast fashion et en taguant sur les réseaux ces mêmes marques qui exploitent ce peuple…

Les blogueuses Modest Fashion qui consomment dans la fast fashion ne sont pas toujours éthiques

Il s’agit du gagne-pain des influenceuses me direz-vous ? Le marketing d’influence n’existaient pourtant pas avant qu’Instagram ne devienne populaire… Quel métier occupaient-elles exactement auparavant ?

Enfin, ce que je trouve réellement dommage c’est que ces voix peuvent être utilisées pour promouvoir des produits de marques éthiques telles que Zaafira Signature pour ne citer qu’elle ou la marque REUNI qui fait de superbes basiques (même si toutes les pièces ne s’incluent pas forcément dans la mode modeste ; après tout, il suffit de savoir comment s’habiller pour les adapter 😉 ).

Je suis convaincue que ces mêmes influenceuses peuvent devenir les prochaines « game changer » et gagner honnêtement leur vie avec un peu de bonne volonté et non par appât du gain (ceci n’est pas une généralité évidemment !)…

Au lieu de cela, on risque de trouver des hauls à tout va, des achats effrénés dans la fast fashion pour produire des outfits dont les vêtements ne serviront que pour un seul et unique post Instagram si ce n’est deux, pour ensuite les retrouver dans des vides-dressing…

Réflexion du moment : Vinted, le prochain carrefour de la fast fashion ?

Les mannequins Modest Fashion emprunte les caractéristiques de ceux de la Fast Fashion

Les show toujours plus grandioses

Triste est de constater que la Modest Fashion s’inspire terriblement de la mode traditionnelle. Je ne parle pas ici de s’inspirer au niveau style. Je possède moi-même un style assez occidental (bien que je sois indienne) et si tout le monde ne se reconnaît pas dans la panoplie abaya-kimono, hallelujah ! #diversité

Je parle plutôt du système en lui-même. Les show sont de plus en plus extravagants. Le covid a ralenti les excentricités.

Certes, et je suis bien d’accord sur un point : parfois, du bruit est nécessaire pour se faire entendre et exister. La Modest Fashion est aussi un art à part entière qui mérite d’être mise en lumière. Cela dit…

On en parle des pièces qui ne peuvent être portées que pendant les catwalk et en décalage complet avec la réalité, à l’image de celles qu’on trouve dans les magazines de mode ? Que deviennent ces pièces après le défilé ?

Exposées dans des musées comme celui d’Yves Saint-Laurent ? Pourquoi pas. Après tout, un musée dont les fonds serviraient à soutenir une association serait pas mal… Une asso qui soutient les ouïghours par exemple ? C’est le serpent qui se mord la queue…

Les dérives de la Modest Fashion avec des catwalks toujours plus grandioses !
Muslim Fashion Festival (MUFFEST) – Jakarta

Notre rôle dans l’industrie de la mode en tant que consommateur

C’est bien beau de dénoncer ce qui ne va pas mais que faudrait-il faire concrètement pour que ça aille un peu mieux ?

Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il faille boycotter les marques de fast fashion, mais plutôt apporter un regard nouveau sur la manière de s’en procurer. On peut très bien porter de la fast fashion achetée en seconde main par exemple.

Je viens d’un milieu où ZARA était mon Chanel donc je conçois parfaitement qu’une transition vers l’éthique du jour au lendemain ne soit pas donnée à tous. Cela dit, se payer un manteau ZARA à 80€, même si neuf, ce n’est pas donné pour un manteau qui bouloche un an plus tard… Comme j’aime à dire, je ne suis pas assez riche pour m’habiller constamment en fast fashion…

Modest Fashion et slow fashion ne sont pas synonyme

Aujourd’hui, des alternatives existent. Les consommateurs sont beaucoup plus avertis et l’industrie du textile ne peut plus rester silencieuses si des réponses lui sont demandées. Tout n’est pas clean dans la fashion industry mais il faut en prendre conscience.

Après tout, consommer éthique est un cheminement personnel et cela passe aussi par notre comportement (d’achat ou pas). Quand bien même si on arrêtait de (sur)consommer dans la fast fashion, la vraie question à se poser concerne surtout la (sur)production des vêtements.

Même si une personne décide d’acheter éthique, est-ce vraiment une raison de surconsommer ? Je suis convaincue que l’éthique commence ainsi par notre propre comportement.

H&M aura beau créer la gamme conscious, si la surconsommation ne cesse pas, il y aura toujours une surproduction qui s’ensuivra, puisqu’il s’agit du modèle économique des mastodontes de la mode. Le consommateur ne se rend pas compte mais il détient un réel pouvoir dans son achat.

H&M quand la fast fashion tue

Des gestes simples à réaliser

Aussi simple que cela puisse paraître, des gestes simplistes peuvent changer la donne. On peut commencer par considérer les vêtements comme des biens durables et non jetables. Cela implique donc d’acheter peu mais d’acheter mieux. Acheter des pièces de bonne qualité est gage de durabilité si l’on en prend soin.

Ensuite, prendre soin de ses biens. Oui, car si on investit autant dans une pièce, ce n’est pas un bouton qui pend qui devrait nous pousser à jeter le vêtement ! Aimez vos vêtements et prenez-en soin. Réparez-les si besoin et lavez-les en respectant les indications accompagnant le vêtement.

Vous pouvez aussi garder vos vêtements plus de trois mois, soit plus d’une saison, ce qui n’est pas toujours le cas au vu du rythme effréné des collections poussant à un achat constant.

Enfin, quand bien même si vous souhaitez vous débarrasser de vos vêtements, ne les jetez jamais à la poubelle directement par pitié ! Léguez ces biens qui vous sont inutiles à d’autres, pour qui, ceux-là valeront de l’or. Ou bien, recyclez-les !

Comment faire durer la mode ? Des gestes simples à réaliser

Vous l’aurez compris, ce n’est pas tant la Modest Fashion en elle-même qui me dérange, bien au contraire. C’est l’absence d’éthique dans tous les sens du terme.

Je ne suis pas une sainte non plus et je ne peux pas dire que je m’habille 100% éthique (mettre 40€ dans une culotte éthique n’est pas encore dans mes cordes…). Cela dit, ma consommation de vêtements s’est drastiquement réduite sans que je ne mette pour autant mon style de côté. J’ai tout simplement appris à bien m’habiller et à définir ma morphologie et mes goûts vestimentaires pour ne plus me tromper dans mes achats. Ces derniers sont effectués selon mes besoins et surtout, je sélectionne avec attention les boutiques où je dépense.

Liste des marques de fast fashion à télécharger gratuitement

Pour terminer, je voudrais rajouter que cet article n’a pas vocation à généraliser les dérives de la Modest Fashion. Il existe bel et bien des marques et des influenceuses éthiques qui font de leur mieux pour préserver notre belle planète tout en respectant les droits fondamentaux des êtres humains, de la faune et de la flore.

S’il y avait une seule chose à retenir ce serait : vous êtes ce que vous portez. En portant des confections réalisées par les petites-mains, vous soutenez un projet, un rêve et contribuez à la durabilité de ce métier.

La Modest Fashion, oui mais avec les bonnes valeurs et le bon message véhiculé qui s’ensuit. Le vêtement le plus éthique, c’est celui que vous possédez déjà. Le pouvoir est dans nos placards.

Dites-moi ce que vous pensez de la Modest Fashion actuellement ? J’aimerais bien lire vos avis !

4 Commentaires

  • Anna
    Posté 16 septembre 2020 8 h 39 min 0Likes

    Totalement d’accord ! Enfin quelqu’un qui ose en parler !

  • Marina Sessa
    Posté 23 septembre 2020 11 h 29 min 0Likes

    Bravo ma belle Sabéra pour cet article très intéressant et plein de bon sens ! 🙂

Laisser un commentaire